Démographie professionnelle et étudiants

La « santé observée », réalisée par l’Observatoire Régional de Santé des Pays de la Loire, précise que le nombre de chirurgiens-dentistes n’a pas diminué ces dix dernières années, comme cela avait été annoncé dans les projections du Ministère de la Santé. Ce nombre a même augmenté dans les Pays de la Loire.
En revanche, liée à l’augmentation de la population, la densité de chirurgiens-dentistes a diminué. Elle est passée de 54 à 49 pour 100.000 habitants entre 1997 et 2014. Elle reste inférieure à la moyenne nationale (56 pour 100 000 habitants), avec des disparités importantes par département : certains territoires apparaissent comme totalement dépourvu de praticiens (c’est le cas en Mayenne), ou avec une densité largement en dessous de la moyenne (Sarthe, Vendée, Maine-et-Loire, Mayenne).

Toujours selon cette « santé observée », 35% des chirurgiens-dentistes de la région ont 55 ans ou plus. En Sarthe, ce taux est le plus élevé de la région et s’élève à 47% ; ce département risque ainsi de voir sa situation se dégrader en matière de densité dans les prochaines années.

Pour pallier à cette situation, l’URPS et l’association des étudiants en chirurgie dentaire de Nantes (AECDN) ont signé une convention avec trois actions :

  • le versement d’une aide au stage actif (renvoi vers page aide au stage actif)
  • l’organisation d’une réunion d’information auprès des étudiants sur les allocations et aides à l’installation
  • la réalisation d’un week-end découverte alliant visites de cabinets, rencontres avec des institutionnels et des praticiens installés, et découverte d’un territoire sous-doté de la région


En partenariat avec

AECDN